AGS Déménagements

L’Afrique au coeur du succès d’AGS

Le groupe fondé par Isaac Taïeb a célébré il y a deux ans aux Seychelles sa 54ème implantation sur le continent africain, soit une dans chaque pays du continent, du jamais-vu pour une société française ! Leader dans le déménagement international et l’accompagnement des cadres à l’étranger, la société mise désormais sur la numérisation comme relais de croissance.

Posted in: Afrique, Corporate News, Déménagement
Tag(s): ,

AGS-journal-des-francais

À l’origine du groupe Mobilitas se trouve AGS, une entreprise de déménagement créée par les parents d’Alain Taieb en 1974. Locale dans un premier temps, ils l’ont fait rapidement prospérer au niveau national. Lorsqu’il les a rejoints quelques années plus tard, il lui a semblé tout naturel que l’étape suivante corresponde à un développement à l’international.

Le groupe s’est développé géographiquement. En quelques décennies, l’entreprise familiale AGS est devenue le groupe Mobilitas. Avec aujourd’hui 194 implantations, dans 94 pays, ses activités couvrent désormais plus de cinq continents : Europe, Asie, Océanie, Caraïbes, Outre-mer, Moyen-Orient et Afrique.

Le groupe s’est aussi taillé une part de choix sur le marché de l’archivage physique et numérique de documents. Mobilitas a d’abord su prendre des risques pour explorer de nouveaux univers.

« La situation du marché de la mobilité internationale il y a trente ans illustre parfaitement ce précepte, se souvient Alain Taieb. Dominés par les États-Unis, les flux s’effectuaient essentiellement de l’Europe et l’Asie vers l’Amérique, et inversement. Personne ne s’était intéressé aux mouvements de population Nord/Sud. »

En 1993, le groupe ouvre sa première filiale AGS en Afrique, en Côte d’Ivoire.

Une vision à long terme

Le groupe a inscrit son développement et ses projets dans la durée ; aux antipodes de la structure légère et peu investie en hommes et équipements des leaders anglo-saxons de cette industrie.

« La politique que nous menons depuis près de cinquante ans nécessite de s’inscrire dans le temps, la persévérance, et est mobilisatrice d’investissement financier. » explique Alain Taieb.

Article extrait du journal des français de l’étranger, numéro 3.
Lire l’article dans son intégralité >>

Demande de devis